Bruncher à Paris

Page 5 sur 17« First...34567...1011121314...Last »

Brunch au Twinkie

A la base, j’avais prévu de mettre ce petit billet en ligne samedi dernier mais suite à la tournure des évènements (week-end à l’improviste, toussa…), j’ai préféré commencer doucement la semaine en vous présentant à nouveau une adresse pour bruncher à Paris: le Twinkie.

Twinkie est une jolie petite cantine new yorkaise située dans le prolongement du quartier Montorgueil. C’est bien simple, dès qu’on entre, on se croirait presque à Brooklyn: pierres apparentes, couleurs claires, déco & meubles design et un intérieur très clair et lumineux.

Le concept proposé par le Twinkie est assez original: c’est une adresse où l’on sert le breakfast/brunch tous les jours de la semaine et à toute heure de la journée (entre 10h et 18h). Le dimanche, le Twinkie fait salle comble et dès midi, difficile de trouver une place au milieu des bobos débarquant en masse et des familles à poussettes (4 poussettes dans un endroit aussi confiné, ça se remarque, croyez-moi !). Du coup, je vous conseille grandement de venir avant 12h pour trouver une table facilement et avoir un peu de tranquillité. Une fois tout ce petit monde en place, pas évident de pouvoir discuter sans crier (non, je ne suis pas sourde !) et on n’entend même plus l’agréable musique de fond jazzy qui parvenait sans peine jusqu’à nos oreilles au début.

Le service est très décontracté, ambiance bande de copains, et ça se ressent surtout au niveau du joyeux capharnaüm qui règne en maître. Dès que la foule arrive en masse, ils paraissent légèrement dépassés par les évènements et pour tout vous dire, nous avons attendu trèèès longtemps entre l’arrivée du « plat principal » et celle du dessert. Ils sont gentils comme tout, du coup on n’a pas vraiment envie de leur hurler dessus mais j’ai trouvé ça un peu lent quand même ! Donc, si vous y allez et que vous vous retrouvez dans la même situation, n’hésitez pas à demander qu’on vous apporte la suite dès que vous le souhaitez.

Mais, faut voir le côté positif des choses: c’est une adresse où l’on n’est pas mis à la porte et où l’on peut profiter tranquillement de ses plats, juste à côté de Hugh Coltman (que j’vois tout le temps, en plus, c’est louche… c’est limite du harcèlement à ce niveau-là, huhu !) ! Dommage que l’on ne s’entende pas parler au milieu de ce brouhaha de gens et de bébés qui braillent.

12
34

Au menu, le p’tit déj/brunch est à l’honneur à travers sept versions différentes, à essayer selon votre humeur du moment: p’tit déj français avec œuf à la coque, tartines & croissant, gluten & lactose free, YMF avec fruits frais, muesli et yaourt, arouhat boker avec thon, olive et fromage de brebis + salade de concombre, tomate et poivrons, frokost avec œuf Benedict au saumon…

Nous avons testé:
L’English Breakfast (19€):
* Thé/café/chocolat
* Jus de fruit frais pressé (pamplemousse/orange-carotte/orange/pomme)
* Corbeille de pains variés servis avec beurre, miel, nutella et confitures
* Une belle assiette avec 2 œufs brouillés, cheddar, baked beans, saucisses.
* Un dessert au choix: un scone ou une salade de fruits frais.

L’American Breakfast (19€):
* Thé/café/chocolat
* Jus de fruit frais pressé
* Corbeille de pains variés servis avec beurre, miel, nutella et confitures.
* Une assiette salée comprenant: 2 œufs sur le plat ou brouillés, bacon et hashbrown.
* Pancake au sirop d’érable :)

Et alors ? Ben, c’est bon ! Le thé vient de chez Damman, le café de chez Illy, les smoothies sont frais et faits devant nous, les œufs sont bios, tout est frais et même si ce sont des recettes relativement simples, les plats ne manquent pas de saveur. Si vous n’êtes pas branchés breakfast, vous trouverez aussi, à la carte, salades, club sandwichs, mais aussi bagels (apparemment très très bons) et un cheesecake, qu’on dit délicieux !

Bref: du choix, des petits prix (entre 14€ et 19€) et des produits de qualité (pains Véronique Mauclerc, confitures Fruirouge , saumon et caviar Kaspia…).

5
6
78
9
10

Bref, une bonne adresse (malgré la lenteur du service ce dimanche-là…) à retester au déj’ car il faut absolument que je goûte les bagels et le cheesecake !

C’est où ?
Twinkie
167, Rue Saint-Denis (2è) – M° Réaumur-Sébastopol
01 44 82 03 92
Sans réservation le dimanche.

Brunch chez Drouant

Encore un brunch dont j’ai carrément oublié de vous parler ! Et pourtant, ce n’est pas faute de l’avoir apprécié, mais que voulez-vous, le temps passe trop vite et parfois, j’oublie (c’est l’âge, mes enfants !!).

Mais revenons à nos moutons ! Le brunch que j’voulais vous présenter aujourd’hui est celui inventé par Antoine Westermann pour Drouant. Si vous ne connaissez pas cette maison, sachez que c’est un établissement largement inscrit dans le patrimoine gastronomique et littéraire parisien puisque c’est là, depuis 1914, qu’est décerné l’incontournable prix Goncourt.

Le cadre est très classique, assez chic, sobre voire austère mais le service est courtois et assez prévenant, sans faire trop de chichis non plus. En revanche, si vous souhaitez y aller pour le brunch, soyez bien conscients que Drouant, le dimanche en tout cas, est un des lieux de déjeuner préférés de papy et mamie ! Enfin, c’était le cas le jour où j’y suis allée, la moyenne d’âge était vraiment élevée (non, pas 50 ans… tapez plus haut !) et la clientèle un brin coinçouille.

12
3
4
56

Dans l’assiette, rien à redire, la qualité est au rendez-vous et mine de rien, la quantité aussi. Quand j’y suis allée, le brunch était à 32€ mais j’ai l’impression que notre amie l’inflation est passée par là récemment car quand on va sur le site, ils annoncent une formule à… 35€. Enfin, ça vient p’têt de mes yeux, hein, donc pour vous en assurer, vous pouvez vérifier sur le site du restaurant !

La formule répond au doux nom de « P’tit Trainard » et propose 4 petits hors d’œuvres façon brunch à la française (qui changent en fonction des envies du chef) simples mais efficaces :
* Un œuf mollet accompagné de jambon sec ibérique Grande Réserve (une combinaison à tomber !)
* Une crème de légumes… ce jour-là, c’était une crème de courgettes vraiment très savoureuse !
* Un fromage blanc à la ciboulette (y’en avait pas dans la mienne, je déteste la ciboulette !) avec un saumon fumé fondant à souhait (miam)
* Une jolie salade de fraise à la menthe fraîche, très rafraichissante et de saison !

Pour le reste, rien à redire côté boissons: outre la boisson chaude (thé ou café), on nous sert un pétillant crémant d’Alsace (pas mauvais pour du crémant) et un grand jus d’agrume fraichement pressé. Petit bonus pour la qualité (et quantité aussi !) des mini viennoiseries (et de la corbeille à pains), très fraîches et encore toute chaudes car sortant du four ! Il manquait juste le petit pot de confiture pour en tartiner un peu sur le pain, mais apparemment cela a été corrigé depuis puisque ça apparait dans le « nouveau » brunch.

7
89
10
1112
13

Bref, au final une adresse élégante et classique, à laquelle je ne peux pas reprocher grand chose… si ce n’est de ne pas être vraiment mon style ! J’y retournerai dans quelques années… pour voir ;)

C’est où ?
Drouant
18 rue Gaillon (2è) – M° Quatre-Septembre
Brunch samedi et dimanche de 12h à 14h30.
Réservation conseillée au 01 42 65 15 16.
Plus d’infos sur le site.

Petit brunch chez les Deux Cigales

Voilà une petite adresse dont je vous ai déjà parlé récemment (il y a un peu plus d’un mois, ici) et dont j’ai eu l’occasion de tester le brunch depuis !

Quelques mots sur le cadre pour ceux qui auraient manqué le billet précédent. Les Deux Cigales a un visage amical de petite cantine colorée aux couleurs acidulées entre rose pétant et vert anis et est située dans une petite rue du quartier Vavin/Notre-Dame-des-Champs. C’est un joli petit endroit un brin bobo (et ça se confirme pour le brunch… enfin on a vu bien pire ailleurs !) mais mignon et sympathique. La déco est très cosy, avec de petites plantes et bougies sur les tables, des poutres apparentes, des chaises type bistrot et des cadres photos au mur. L’équipe qui nous accueille est jeune mais chaleureuse, et j’dois dire que j’ai encore plus apprécié le service que la première fois ! Un bon point, donc.

1
23

Il y a quelques semaines, forts de notre bonne première expérience, nous avions décider d’aller y tester le brunch. Il y a 4 formules brunch possibles, pour les petits et les gros appétits: le Fourmi, le Total, le Large et le Full (de 14 à 25€).

Curieux de tout tester pour vous chers lecteurs (bien-sûr… what else ?), nous avons choisi la formule la plus complète, le Full ! On est fous. Et pour 25€, on peut dire que ce brunch propose un très bon rapport qualité/prix.

On y trouve:
♥ 1 boisson chaude: café, chocolat ou thé à volonté
♥ Un jus de fruits frais (orange, pamplemousse, fraise, pomme ou framboise, celui que j’ai choisi… un délice !)

4

♥ 2 belles tranches de quatre-quart ou de carrot cake (tout chaud, sortant du four… excellent, très parfumé et moelleux)

5

♥ Des œufs, brouillés (servis avec des toasts) ou à la coque (servis avec des mouillettes).

011

6
7
8

♥ Un Sousmarin: c’est un bagel accompagné de salade, tomates et coleslaw, que l’on doit composer soi-même.
– Il faut déjà choisir le pain: toasté pavot ou sésame, pain de mie aux céréales ou pain romain.
– Puis on sélectionne la garniture parmi cette liste: poulet au curry et raisins blonds // chèvre frais, bresaola et roquette // méli-mélo de thon à la coriandre // saumon fumé, crème d’aneth, tomates et salade // nos choix: dinde, bacon, cheddar, tomates, salade et mayonnaise (testé et largement approuvé !) et fondue de mozzarella, pesto et jambon cru… une tuerie ! Je n’avais pas mangé aussi bon bagel depuis longtemps. J’avais choisi un pain au sésame, à la frontière du moelleux et du croustillant, juste comme il faut ! Et cette garniture, arghhh: les ingrédients sont frais et de qualité, et le mélange est vraiment délicieux.

9
10

♥ Pour finir, et même si à ce stade on n’a plus de place (c’est ça d’avoir les yeux plus gros que le ventre… on ne faisait plus trop les malins !), il faut encore choisir un dessert parmi tout ça: salade de pâtes (fraiche aux tomates et lardons)… ce n’est pas un dessert mais une échappatoire pour ceux qui veulent encore du salé ! // pancakes au sirop (pas mauvais mais un poil en dessous du reste quand même) // fromage blanc au miel et fruits (frais et agréable pour la saison, à recommander donc !) // bagel toasté, beurre et confiture.

11
12

Petit bémol pour le prix des suppléments, un peu exagéré je trouve (c’est 4€), même s’il y a pas mal de choix (paire d’œufs, quatre-quart ou carrot cake, bacon ou saumon fumé avec les œufs, bagel toasté confiture et beurre, portion de coleslaw ou portion de rosties).

Bref, une bonne petite adresse de quartier qui propose un brunch simple, efficace, bon, copieux, pas très cher et idéal pour combler toutes les faims.

C’est où ?
Les deux cigales
8, rue Bréa (6è) – M° Vavin
Pas de réservation pour le brunch.
Plus de détails sur le site.
Brunch le dimanche de 11h30 à 15h.

« Brunch » chez Casimir: le Traou Mad

Voilà plusieurs mois que j’ai testé le brunch de Chez Casimir et j’ai encore tellement de mal à m’en remettre qu’il m’aura fallu tout ce temps pour terminer mon article ! Et non, ce n’est pas à cause du gloubiboulga (mouahahah, elle était si facile, même si super nulle, je sais… hum, désolée), mais grâce au Traou Mad (ça veut dire « les bonnes choses » en breton) que nous propose Thierry Breton le week-end dans son chouette petit troquet au pied de l’église St Vincent de Paul (près de la gare du Nord, dans le 10è).

Et le Traou Mad, c’est quoi ? Un concept de grignotage non stop, proposé tous les samedi et dimanche de midi à 19h. Des bonnes choses, il y a en à foison dans ce brunch vraiment pas commun qui se situe à mi-chemin entre le buffet campagnard et l’orgie bretonne où tout est à volonté, succulent, authentique et en quantité démesurée. C’est tellement énorme qu’on frôle limite l’indécence !

L’accueil est adorable et l’ambiance y est simplissime, décontractée, généreuse et pas snobinarde pour un sou. Pour un peu on se croirait presque à la campagne… en plein Paris. Ça parle assez fort, il y a beaucoup de monde et ce n’est pas évident d’aller se servir au buffet mais pour une fois, je n’ai pas eu à m’en plaindre car ce joyeux capharnaüm fait partie du lieu et lui va comme un gant ! Sinon, pour le reste, le cadre est assez classique et ressemble à une brasserie parisienne typique. Petit + pour la cave, en revanche, très belle et située à l’intérieur du restaurant près des cuisines. Comme pour le reste ici, c’est à la bonne franquette et dès qu’on arrive, le patron nous propose d’aller nous servir et de choisir ce que l’on veut. Il y a du choix, les prix sont honnêtes et cerise sur le gâteau, on peut même repartir avec nos bouteilles entamées mais pas encore finies. J’vous avais bien dit qu’on était choyés chez Casimir (parce que c’est bien connu, sur l’île aux enfants, c’est tous les jours… ?! ok, j’arrête).

1
23
45
67

Concernant l’assiette (puisque c’est ça qui vous intéresse, bande de gouluchons que vous êtes), comme je vous le disais plus haut, chez Casimir on oublie la diet et le brunch allégé car ce que nous propose Thierry Breton n’est rien de moins qu’une orgie de plaisirs culinaires, des plats cuisinés avec une simplicité éblouissante mais savoureux au possible !

Au programme, un buffet pantagruélique donc, avec de très bons produits du terroir (bretons pour la plupart) et surtout beaucoup de très très bonnes choses : des salades, du saumon mariné, des crudités, des terrines, des charcuteries (pâtés, saucissons et jambons tranchés finement devant nos yeux ébahis !) à se damner accompagnées de grosses tranches de pain de campagne et d’une énorme motte de beurre salé (Bordier ?), du magret fumé, de la soupe de poisson, du boudin, des fruits de mer (huitres, bulots, crabe et langoustines, entre autres) tous très frais et vraiment délicieux…On ne sait plus où donner de la tête !

Et comme si ça ne suffisait pas, au fur et à mesure, une ribambelle de plats chauds déboulent de la cuisine et nous sont apportés à table, alors qu’on n’avait déjà plus faim: omelettes géantes aux champignons, brandade de morue réconfortante (vraiment bonne alors que je n’aime pas ce plat qui me rappelle trop le traumatisme de la cantine du collège !), bœuf bourguignon en cocotte… Autant vous dire que le rapport qualité/quantité/prix de ce brunch est imbattable et qu’il est même difficile de sortir indemne (?!!) de cette avalanche constante de succulents mets ! Et attention, on n’est pas chez Momo, au Bar des Amis du coin, hein, tout ce que je viens de citer (liste non exhaustive évidemment !) est d’une qualité irréprochable.

Petit aperçu en images:

005
012
004
007
006
008
009
010

Côté desserts, rien de moins délicieux (c’est dire !): far breton, madeleines, fondant au chocolat à couper à la cuillère, compotes maison en tous genres, crumble aux pommes, pain d’épices, riz au lait (pour lequel on vendrait sa grand-mère), sablés, clafoutis avec différents fruits (celui à la cerise est une tuerie !), carrot cake démoniaque, crêpes sucrées fantastiques… Bref, de la folie furieuse ♥_♥

016
018
017

Au final, un trèèèès bon brunch qui n’en est pas vraiment un (hyper anticonformiste !) à faire impérativement le ventre vide et si possible avec une longue tablée d’amis qui parlent fort. Histoire de bien s’entendre ;) Une adresse que je vous recommande chaudement.

C’est où ?
Chez Casimir
6, rue de Belzunce (10è) – M° Gare du Nord
01 48 78 28 80 (réservation fortement recommandée car c’est blindé)
Traou Mad non stop le samedi et le dimanche de 12h à 19h.
Buffet: 25€.

Page 5 sur 17« First...34567...1011121314...Last »

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram