Carnets de voyages

Page 8 sur 25« First...123...678910...1314151617...Last »

Balade à Ottawa, entre le Québec et l’Ontario

Aujourd’hui, je continue ma balade au Canada et vous propose un petit arrêt dans la capitale du pays: Ottawa. La ville se situe en Ontario, mais il suffit de quelques minutes pour traverser le pont Alexandra au dessus de la rivière des Outaouais et l’on se retrouve à Gatineau, au Québec ! Le cœur de la ville, très compact, se visite à pied. Les quartiers du centre sont assez animés et sont l’occasion d’une chouette promenade, notamment autour du marché By et au bord du canal Rideau.

Voici quelques vues d’ensemble pour vous donner une idée d’à quoi ça ressemble !
– Le centre-ville d’Ottawa vu depuis le côté québécois, avec notamment l’imposante colline du Parlement sur la 3è photo !

vue_globale
vue_globale2
vue_globale3

* Et voici Gatineau, observé depuis Ottawa, côté Ontario donc !

266
270

Petit tour d’horizon des quelques curiosités de la ville…

* Le centre d’Ottawa est dominé par le Parliament Hill où se situent les principaux bâtiments de l’administration fédérale qui chapeaute les administrations provinciales canadiennes. En effet, le majestueux Parlement de style néo-gothique est le principal monument de la ville et il est si imposant que c’est impossible de le rater ! Les édifices parlementaires ferment sur trois côtés une vaste place, dominée par l’élégante Peace Tower de 91m. Elle est ancrée dans le Centre Block, reconstruit dans les années 1920 après le terrible incendie qui avait détruit l’édifice d’origine de 1866. Abritant à la fois la Chambre des Communes et le Sénat, ce bâtiment central est flanqué de plusieurs autres bâtiments où sont installés les bureaux des députés et des sénateurs, les salles des comités et divers services. Tout autour, on trouve un nombre important de statues rendant hommage aux personnalités marquantes du Canada. Pour plus de détails, allez donc voir par ici.

1
Parliament
23
4
56
78
910
1112
1314

* Le centre-ville d’Ottawa est divisé en deux parties, est et ouest, de part et d’autre du canal Rideau et comme je le disais un peu plus haut, il est vraiment plaisant de s’y balader.

canal

* A quelques encablures des édifices du Parlement et du canal Rideau, se situe une véritable institution: le Château Laurier Hôtel, construit par la compagnie des chemins de fer Grand Trunk en 1912 et qui illustre parfaitement le style des châteaux canadiens avec ses tours, ses tourelles, ses toits pointus et ses lucarnes. La première personne qui signa le registre de l’hôtel est celle qui lui donna son nom, le Premier ministre Sir Alfred Laurier, et on dit que ses murs auraient abrité autant de transactions politiques que le Parlement lui-même, sans doute parce que de nombreux hommes politiques y avaient élu domicile.

1
2
3

* Devant le Château Laurier, s’étend Confederation Square et son lot de monuments commémoratifs, dont le National War Memorial surmonté de statues en bronze représentant la Paix, la Liberté mais aussi des combattants et des volontaires de la Première Guerre Mondiale.

St
23
1

* Construite entre 1841 et 1865, la Basilique-Cathédrale Notre Dame, face au musée des Beaux Arts, est un édifice religieux de style néo-gothique qui vaut le coup d’œil surtout pour son intérieur (je n’ai pas été séduite du tout par son aspect extérieur), doté de superbes sculptures, vitraux et voûtes.

Cathedrale

* Lors d’un passage dans la capitale canadienne, une visite à la National Gallery of Canada (Musée des Beaux Arts) s’impose. Depuis 1988, les collections du musée national des Beaux-Arts se sont installées dans le cadre magnifique d’un bâtiment moderne monumental, tout en granit rose, verre et béton, conçu par Moshe Safdie, auteur notamment du musée des Civilisations de Québec. On y trouve de nombreuses galeries exposant des œuvres anciennes et contemporaines du monde entier et surtout beaucoup d’œuvres d’artistes canadiens. La présentation chronologique donne non seulement un aperçu de l’art national mais constitue aussi un résumé en images du développement du pays en lui-même.

1
23
4_big

* Faisant face au Parlement juché au sommet du promontoire sur l’autre rive de l’Outaouais, le Musée Canadien des Civilisations contraste pas mal avec l’aspect rationnel de la National Gallery puisqu’il adopte des formes fluides évoquant les affleurements rocheux façonnés par le vent, la pluie et la glace. Il se compose de deux bâtiments principaux reliés au sous-sol et accueille près de 4 millions de pièces illustrant l’histoire canadienne, et dans une moindre mesure, l’histoire et l’ethnologie mondiales. Les collections sont très vastes et intéressantes.

0
1
23
45

* Le Marché Byward (marché By) est LE quartier animé de la ville. Les quelques rues autour constituent une zone dense et conviviale de plusieurs îlots foisonnant de restaurants, discothèques, cafés et boutiques, gravitant autour des échoppes et des vendeurs de la place du marché.

1
2
3
45
6
7
8

Il est vraiment très agréable de s’arrêter pour faire une pause autour d’un homemade tchaï et d’un cinnamon danish à la Wild Oat Bakery & Natural Food: un petit café chaleureux qui offre une alternative sympa aux grandes chaînes  !

bakery1
bakery2

*****

La semaine prochaine, je continue mon petit road trip en Ontario avec un passage à Toronto, avant de terminer la partie canadienne de mon voyage à Niagara Falls !

Balade au Canada… en dehors des villes

Comme vous avez pu le remarquer, je ne suis pas beaucoup sortie des villes lors de mon passage au Canada. Ceci dit, j’ai tout de même apprécié les paysages variés qui nous étaient offerts et particulièrement…

* Les Laurentides
C’est en fait une partie du bouclier canadien constituée d’une série de plateaux qui traverse le Québec d’est en ouest des environs d’Ottawa jusqu’au Saguenay. Mais d’après ce que j’ai compris, pour beaucoup d’habitants de Montréal c’est avant tout l’endroit où ils ont leur résidence secondaire ! C’est vrai que les forêts sont belles et que le coin est sympa pour les activités de plein air, particulièrement les sports nautiques sur les rivières et les lacs. Ca change du bitume !

1
2
3

* Les érablières autour de Montréal et Québec (« La cabane à sucre »)
On dénombre environ 400 cabanes à sucre, qui situées dans une érablière, permettent de déguster les produits issus de la récolte. C’est impossible de faire un tour au Québec sans s’y arrêter ! Figurez-vous qu’on y mange très bien (oui, c’est rustique, mais très bon !), le sirop d’érable s’étale allègrement sur du salé (et c’est vachement bon) ou du sucré; en plus, le producteur nous explique au passage les secrets de fabrication du fameux nectar et on finit par se « sucrer le bec » avec de la tire d’érable sur la neige (sur la glace, là, en l’occurrence). Un régal, ça doit être sympa en hiver ^_^

1
2
mid2mid1
3
4

* Le fjord du Saguenay….
Le Saguenay, un affluent du Saint-Laurent dont la profondeur atteint à certains endroits 245m, coule au creux d’une longue fissure du Bouclier canadien. Ce fjord, long de 96km et d’une largeur allant jusqu’à 1500m, est surplombé de superbes falaises boisées. C’est vraiment superbe !

1
2
3

Le confluent de ces deux grands fleuves est l’un des sites d’observation des baleines les plus prisés du Canada car cinq espèces (le rorqual, la baleine minke, le béluga, la baleine à bosse et même occasionnellement la baleine bleue !) fréquentent cette zone, attirées par l’abondance de krills et de capelans particulièrement prolifiques en ce point de rencontre des eaux saumâtres et froides du Saint-Laurent et de l’eau douce du Saguenay. Je suis allée jusqu’à Tadoussac et ai eu la chance de pouvoir en voir certaines de près par bateau, c’est impressionnant !

baleine_a_tadoussac

* Les Mille-îles
Passons maintenant du Québec à l’Ontario avec un arrêt autour de la ville de Kingston, située au point où le Saint-Laurent prend sa source dans le lac Ontario. Les  50 premiers km du Saint-Laurent en aval de Kingston ont été baptisés « le lac des Mille-îles » et ce nombre à quatre chiffres est probablement justifié ! Il s’agit d’une myriade de petites îles agréables et très boisées qui constituent depuis un siècle et demi une retraite bucolique où les riches venaient séjourner dans des hôtels de luxe et construire d’extravagantes résidences. La balade en bateau y est fortement recommandée !

1
2
3
44_bis
5
6
7

Prochaine étape, next week, à Ottawa !

Balade autour de Québec: l’Île d’Orléans et la Côte de Beaupré

Après presque 2 semaines d’abstinence, je continue aujourd’hui ma petite balade dans la « Belle Province » et après Québec, je vous propose de me suivre dans la région qui entoure cette très jolie ville. Quand on est en voiture, ça vaut vraiment le coup de partir une journée en excursion en aval de Québec vers l’atmosphère paisible de l’île d’Orléans, puis le long de la côte de Beaupré jusqu’à Sainte-Anne-de-Beaupré, l’un des plus grands lieux de pèlerinage du continent nord-américain.

Pour commencer, direction l’île d’Orléans ! C’est une île très verdoyante de près de 7000 habitants, qui est un peu le grenier de la capitale provinciale. La première chose qu’on remarque quand on arrive sur place, c’est le panorama impressionnant offert sur la ville de Québec. Ça vaut le coup d’œil !

128

L’île d’Orléans se situe à une dizaine de kilomètres de Québec de l’autre côté du pont enjambant le bras nord du Saint-Laurent. Ses vieilles maisons en bois, en pierre ou en brique, avec leurs mansardes, leurs toits en bardeaux de cèdre ou leurs lucarnes ajourées, rappellent un peu parfois le style normand ou évoquent la domination britannique. Les premières habitations datent de 1648. Magnifiquement rénovées, elles donnent un charme très particulier à l’île et la balade-photos y est vraiment très agréable! Sans parler de la pause bien méritée à la Chocolaterie – qu’on voit sur les photos 4 et 6 ci-dessous – qui propose de chouettes glaces, sorbets et chocolats préparés à l’ancienne. Miam !

131
1
23
132
456
78
3_bis

De retour sur le continent après ce petit détour champêtre, on tombe nez à nez avec la Chute Montmorency, principale attraction des environs de Québec. Plus haute que celles du Niagara (83m contre 53m), elle est toutefois moins impressionnante, car moins large, mais offre un cadre assez surprenant face au fleuve. Un téléphérique assure l’accès à la partie supérieure de la chute, mais un chemin (que j’ai pris) permet également de s’y rendre à pied.  De quoi se faire les cuisses en prenant une p’tite douche au passage !!  Non je vous rassure c’est assez haut mais largement faisable et la vue de la chute de près est très chouette, voyez un peu :

12
34

A 30 km de là, on trouve la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré réputée, comme je le disais, comme lieu de pèlerinage depuis le milieu du XVIIè siècle, et à laquelle, je dois dire, je n’ai pas été du tout sensible. Elle se situe dans une petite ville sans grand charme au milieu d’un paysage aux allures de banlieue pas très attrayant. L’intérieur, dont les voûtes sont recouvertes de mosaïques, est plus intéressant que l’extérieur (même si la basilique est vraiment impressionnante de par sa taille) et très lumineux grâce à ses 200 vitraux.

1
2
3
4

*****

Suite de ma balade canadienne à partir de la semaine prochaine, avec quelques images du Québec en dehors des villes, puis direction Ottawa et l’Ontario: Toronto & Niagara Falls, avant de passer du côté américain !

Balade à Québec #3 – La Ville-Basse

Dernier billet sur la ville de Québec aujourd’hui avec une petite balade dans la Ville-Basse. C’est là que l’atmosphère des débuts de la Nouvelle-France y est la plus forte. Il faut bien-sûr aller sur la Place Royale mais il est aussi très agréable de flâner dans les rues Saint-Paul et du Petit-Champlain, de respirer les effluves du large sur les planches du Vieux-Port, de visiter le musée de la Civilisation… Vous me suivez ?

BIG ONE
Dans le Vieux-Québec, pour se rendre de la Haute-Ville à la Ville-Basse, on a le choix entre descendre à pieds par la côte de la Montagne, une rue pentue et sinueuse, puis l’escalier surnommé « Casse-Cou », ou bien emprunter le funiculaire à partir de la terrasse Dufferin (dont je vous parlais la dernière fois). Par la côte de la Montagne, on accède au cœur du quartier de la place Royale où une douzaine d’artistes ont réalisé en 1999 des fresques originales en trompe-l’œil sur des immenses pans de murs. A voir !

Trompe_l_oeil1Trompe_l_oeil2

Comme je vous le disais plus haut, le point central de la Ville-Basse se situe autour de la Place Royale. Chargée de quatre siècles d’histoire, cette petite place rectangulaire bordée de jolies maisons en pierre est un véritable enchantement. Elle occupe l’endroit où les colons s’installèrent lorsque Champlain fonda la ville de Québec, en 1608. Place de marché et forum public, elle fut pendant de longues années l’épicentre de la ville et les principaux édifices de la place datent des XVIIè et XVIIIè siècles. Comme témoin du passé français de Québec, une statue de Louis XIV trône au centre de la place.

a_cot__fresque
1
2
3

Construite en 1688, Notre-Dame-des-Victoires est la plus vieille église en pierre d’Amérique du Nord. Elle fut édifiée (sur la Place Royale) à l’endroit même où, 80 ans plus tôt, Champlain construisit sa première « habitation ». Connue d’abord sous le nom de l’Enfant-Jésus, elle fut baptisée église Notre-Dame-de-la-Victoire en 1690 (après une première victoire sur les Anglais), pour devenir Notre-Dame-des-Victoires en 1711, à la suite d’un second succès des troupes françaises.

4

La rue du Petit-Champlain, sans doute la plus étroite et la plus ancienne d’Amérique du Nord, est très animée (et très -trop ?- touristique), tout comme les rues adjacentes du quartier où dominent restaurants, galeries et boutiques de toutes sortes. Les maisons en pierre sont splendides, les magasins tous mignons (même si ce sont principalement des pièges à touristes, vous vous en doutez) et il est vraiment très sympa de s’y promener.

12
2bis
34
5
67
8
1112
9
1314
1516

*****

Non loin de là (toujours dans la Ville-Basse), se situe le quartier du Vieux-Port. Récemment rénové, il a été construit au nord-est de la place Royale. On y trouve une juxtaposition de bâtiments administratifs, de boutiques, d’immeubles et d’aires de loisirs, sans réel point névralgique. Rempli de gourmandises très appétissantes, le Marché du Vieux-Port vaut vraiment le détour !

vieux_port1
vieux_port2
march_1
march_2

Situé non loin du Vieux-Port, la jolie rue Saint-Paul avec ses antiquaires et ses agréables petits cafés mérité un détour.

antiquaires_rue_St_Paul

Passage obligé également au Musée de la Civilisation, un endroit vraiment étonnant puisqu’il offre au visiteur pas moins de douze expositions simultanées. Deux expo permanentes très intéressantes y sont notamment présentées: « Le temps des Québécois », qui dresse un portrait passionnant des Québécois et de leur identité culturelle et « Nous, les Premières Nations » consacrée aux Indiens et Inuits du Québec. Dans l’immense hall, une étonnante sculpture en béton représente le dégel du Saint-Laurent au printemps. Bluffant !

mus_e_de_la_civilisation
mus_e_civilisation2
mus_e_civilisation3

*****

Dans la basse-ville de Québec, coincé entre l’autoroute, la falaise menant à la Haute-Ville et la rivière Saint-Charles, on trouve le quartier Saint-Roch, un des plus anciens faubourgs de Québec et qui est en train de devenir LE quartier branché de la ville ! Plusieurs restaurants s’y sont installés, suivis par des boutiques, des journaux et pas mal d’artistes qui participent à la revitalisation de l’endroit en venant habiter d’anciens locaux industriels (le quartier était autrefois un haut lieu de l’industrie manufacturière). La destruction d’une partie du Mail Saint-Roch, qui recouvrait  la rue Saint-Joseph, l’artère principale du quartier, a notamment pas mal contribué à la relance du quartier.

1
2
3

Si pour y aller, on passe sous le nœud autoroutier on peut y voir un peu partout de gigantesques fresques murales, c’est impressionnant !

12
3

Page 8 sur 25« First...123...678910...1314151617...Last »

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram