Carnets de voyages

Page 11 sur 25« First...12345...910111213...1617181920...Last »

New York avec moi (22) – The Cloisters

Si vous cherchez un endroit atypique à visiter à New York, alors vous devez sans aucun doute vous rendre aux Cloisters ! The Cloisters (les cloîtres, oui, oui) sont situés au nord de Manhattan dans le quartier de Washington Heights (au nord de Harlem) au cœur du Fort Tryon Park. Le musée, qui est une annexe à part entière du Metropolitan Museum of Art, est composé de cinq cloîtres médiévaux importés de France et de collections d’objets médiévaux présentés dans l’ordre chronologique. L’histoire du musée est assez intéressante. A l’origine, la collection appartenait au sculpteur américain Geroge Grey Barnard qui exposa sa collection dans un immeuble en brique de Fort Washington Avenue. En 1925, Rockefeller remit une somme importante au Met pour lui permettre d’acquérir la collection. Puis, en 1930, ce même Rockefeller lui fit don du superbe Fort Tryon à condition que le Met fasse construire un bâtiment en adéquation avec la collection médiévale qu’il devait abriter.

1
2

Un balade au milieu de ces sublimes cloîtres est plus que recommandée. On peut y admirer le magnifique cloître de Cuxa, reconstitué à partir d’éléments du XIIème siècle du Monastère de Saint Michel de Cuxa dans les Pyrénées. Le cloître de Saint-Guilhem est, lui, composé de divers éléments de la fin du XIIè siècle provenant du monastère de Saint-Guilhem-le-Désert, dans l’Hérault. On peut y admirer des sculptures des XIIè et XIIIè siècles venant de France et d’Italie.

3
Cuxa
45
6

On trouve aussi une reconstitution du monastère cistercien de Bonnefont-en-Comminges à partir d’éléments de la fin du XIIIè siècle et du XIVè siècle. Le jardin du cloître expose 250 espèces de plantes cultivées au Moyen Âge, c’est fascinant ! Le cloître de Trie date, quant à lui, du XVè siècle et est constitué d’éléments provenant du couvent carmélite de Trie-en-Bigorre dans les Hautes-Pyrénées.

7
8
910

Le musée renferme surtout des sculptures médiévales et des pièces architecturales acquises par George Grey Barnard lors de ses voyages en Europe. On peut y admirer 5000 sculptures, des tapisseries, des manuscrits enluminés, des peintures, des vitraux et bien d’autres merveilles. Comme vous le voyez, l’une des principaux atouts des Cloisters réside dans le bâtiment lui-même. L’endroit est magnifique et dégage une telle sérénité… difficile de s’imaginer à Manhattan !

21

Au niveau principal, quelques importations de nombreux autres pays européens, notamment la sublimissime chapelle Fuentidueña qui comporte une abside datant de 1160 et qui provient de l’église San Martin en Castille. Magnifique non ?

cloisters

La plupart des gens qui visitent New York ne soupçonnent même pas la présence de ces Cloisters tout au nord de Manhattan, et pourtant, ils méritent le détour. Une journée passée à se promener dans les allées et les cours du Cloisters Museum vous donnera la sensation d’être transportés pour un moment dans la France médiévale, en gardant pourtant les deux pieds à New York. La meilleure manière de les découvrir est de les visiter de pair avec le Met. Si vous avez le temps, je vous recommande d’arriver au Met tôt dans la matinée (le musée ouvre ses portes à 9h30) et, une fois votre visite terminée, de grimper dans le bus M4 sur Madison Avenue, direction « Cloisters Museum (terminus de la ligne). Le trajet en bus est vraiment génial, il dure près d’une heure et permet d’effectuer une agréable visite de l’Upper East Side, de Harlem et de Washington Heights. Et comme pour le Met, n’oubliez pas que le prix d’entrée affiché n’est qu’un « suggested price », vous donnez ce que vous souhaitez, il suffit de l’annoncer au guichetier qui vous remettra un badge valable pour la même journée, à la fois au Met et aux Cloisters.

The Cloisters
Fort Tryon 10040


La semaine prochaine
, dernier billet sur New York (ben oui, toutes les bonnes choses ont une fin) : le Metropolitan Museum of Art.

New York avec moi (21) – American Museum of Natural History

Avec ses expositions hors pair, ses 36 millions de pièces allant des fossiles de dinosaures aux roches lunaires, l’American Museum of Natural History est sans aucun doute le musée new yorkais qui m’a le plus étonnée, je ne m’attendais pas à des collections si riches et si diversifiées. C’est passionnant !

1
2

Ce musée est également un centre de recherche notamment en anthropologie, astronomie, entomologie et autres branches traitant des invertébrés, ornithologie, herpétologie, ichtyologie, mammalogie, minéralogie et en paléontologie des vertébrés.

Le musée est célèbre pour son incroyable collection de fossiles, pour ses collections de mammifères africains, asiatiques et nord-américains, pour sa reconstitution grandeur nature d’une baleine bleue suspendue dans le hall des océans (photo n°1 ci-dessous), ou encore pour cette authentique pirogue de guerre Haida, longue de vingt mètres, peinte et sculptée (photo n°3). La collection de pierres précieuses parmi lesquelles se trouve le « Star of India », saphir de 463 carats (le plus gros saphir bleu du monde) originaire du Sri Lanka, mérite également une mention particulière. Sans parler de la statue d’un Moai de l’île de Pâques (photo n°2), du diorama grandeur nature (27m de long) représentant une forêt pluviale centrafricaine, des ossements de Lucy, etc…

baleine
eastern_island
Canoe

Relié aux bâtiments du musée depuis février 2000, le Rose Center for Earth and Space, une structure cubique, en verre qui abrite un planétarium et présente le génial « Space Show, » vous retrace l’histoire de la naissance de notre galaxie, du Big Bang et compagnie ! Des images sublimes projetées au plafond de la sphère, des sièges qui vibrent et tremblent en accord avec les images projetées, etc…: tout simplement hallucinant et très instructif (geek powaaa).

rose-center
Le dernier étage est incontournable puisqu’il s’agit de celui des dinosaures et mammifères préhistoriques où est exposée une collection impressionnante d’ossements. Le seul hic est qu’il attire énormément les enfants et que la salle devient vite occupée par les groupes scolaires et le silence paraît bien loin… M’enfin ça vaut le coup d’œil, quand même !

dino0
dino1
dino2
dino3
dino4

Le musée est aussi célèbre pour ses fantastiques collections anthropologiques, ainsi que pour ses vitrines représentant de façon magnifiquement reconstituée l’habitat de diverses civilisations primitives ou l’environnement écologique d’espèces animales.

1
23
4

Comme je vous le disais, ses collections anthropologiques sont génialissimes, c’est certainement l’une des parties du musée que j’ai préféré : peuples africains, asiatiques et du pacifique, c’est tout simplement fascinant. Les collections sur les indiens d’Amérique -Mexique, Amérique centrale et peuples sud-américains (Amazonie, Pérou)- sont également très riches et intéressantes. Je pourrais facilement rester des heures dans ce musée tant il y a à apprendre et à découvrir :)

5
67
8
910

Comme vous pouvez le constater, c’est un musée qui mérite vraiment d’être exploré ! Son prix d’entrée est de 20$ mais il s’agit d’un « suggested price », on donne ce qu’on veut, s’agit juste de bien le préciser au guichet. Dès qu’il vous annonce le prix, il faut clairement énoncer le montant de votre contribution et le tour est joué.

Un endroit addictif. Une visite incontournable !

American Museum of Natural History
Central Park West à la hauteur de 79th St.
A recommander particulièrement chaque 1er vendredi du mois: d’excellents musiciens de jazz jouent entrent 17h15 et 19h15 et on peut consommer tapas et boissons !

New York avec moi (20) – Museum of the American Indian

Petit billet aujourd’hui car il s’agit d’un « petit » musée new yorkais ou en tout cas considéré comme mineur par rapport à d’autres mais qui est vraiment riche et intéressant !

Créé à la suite d’une loi votée par le Congrès américain en 1989, le National Museum of the American Indian comprend un musée à Washington, un musée à New York et un centre à Suitland dans le Maryland. Géré par le Smithsonian Institute,  celui de New York occupe le spectaculaire bâtiment néoclassique de l’ancienne maison des douanes (US Custom House), où Herman Melville avait écrit une partie de « Moby Dick ».

ext1
ext2

Le musée est dédié à l’histoire, la culture et les arts des Indiens nord-américains. Quand on entre dans le musée, la rotonde du grand hall est vraiment très impressionnante ! Les collections d’objets d’art, d’artisanat et de la vie courante des tribus indiennes sont complétées par des bornes interactives présentant leur culture et leurs croyances, illustrant aussi bien le quotidien que les facettes spirituelles et religieuses de ces cultures.

grand_int

Les expositions permanentes sont structurées autour d’axes principaux. L’une d’elle, intitulée « Windows on Collections. Many Hands, Many Voices », s’attache à rendre compte de la richesse et de la diversité des œuvres dans le temps et l’espace, de la variété des formes et des matériaux en mettant en évidence le savoir-faire traditionnel des artistes amérindiens. Elle présente 3500 objets répartis en six vitrines, dont chacune traite d’un thème précis.

1
23
4

Trois autres expositions permanentes sont organisées chacune autour d’un thème : Our Universes (Nos univers), Our People (Nos peuples), Our lives (Nos vies), chacune des trois sections donnant la parole à huit communautés situées entre l’Arctique et la Terre de Feu. Par exemple, dans « Our Universes », le visiteur est invité à découvrir la cosmologie amérindienne à travers le cycle d’une année solaire; la section « Our Lives » est, quant à elle, consacrée au mode de vie et à la question de l’identité au XXIè siècle.

5
6

Pour ma part, j’ai trouvé ce musée plutôt bien agencé et intéressant. A quelques rares exceptions près, la muséographie est vraiment très moderne. Et surtout, les objets sont remis en perspective dans leur contexte technique, utilitaire et/ou symbolique, et les expositions sont accompagnées d’enregistrements multimédias et de témoignages de personnalités au confluent des deux cultures (mettant en valeur l’émergence d’une élite ancrée dans deux mondes à la fois, celui de la modernité et celui de la tradition) comme ce médecin diplômé d’une grande université… et membre du conseil tribal de son clan ! A voir.

National Museum of the American Indian
1 Bowling Green
Entrée libre.

New York avec moi (19) – Le MOMA

Qu’y a-t-il à faire un vendredi entre 16h et 20h à New York ? Aller au MOMA (Museum of Modern Art) pour bénéficier de l’entrée gratuite et ainsi économiser 20$ ! Juste une petite info pratique, tant que j’y pense: n’y allez pas avec un sac à dos sinon vous serez obligés de le laisser à la consigne et, vu la queue, c’est un gain de temps inestimable !

Bon et sinon, ça ressemble à quoi ?

1
2
2_bis
34

Petit pitch sur l’histoire du musée, déjà:
Vers la fin des années 1920, trois personnalités influentes dans le domaine des arts, Lillie Bliss, Mary Sullivan et Abby Rockefeller développèrent l’idée selon laquelle une alternative aux musées traditionnels s’imposait, mais aussi qu’il était urgent de consacrer une institution à l’art moderne exclusivement. Le nouveau musée avait pour ambition de devenir la plus grande institution du monde entièrement consacrée à l’art moderne. Devant la réponse enthousiaste du public, les locaux du musée naissant durent s’étendre très rapidement, et l’on dut déménager trois fois. Ce n’est qu’en 1939 que le MOMA prit ses quartiers définitifs sur la 53e rue au cœur de Midtown.
Le MOMA fut rénové à plusieurs reprises, et sa surface étendue. Le chantier de rénovation le plus récent, et sans doute le plus ambitieux, a été entrepris à partir de 2002 par l’architecte japonais Yoshio Taniguchi.

Quelques chiffres ?
La surface d’exposition, encore étendue, atteint désormais près de 12.000 m². Le musée peut recevoir jusqu’à 7 000 visiteurs par jour. Outre les surfaces d’exposition, il compte trois magasins et librairies, et quatre cafés et restaurants. C’est drôle de se dire que le musée a débuté sa carrière avec le legs de huit gravures et un dessin quand la collection actuelle comprend plus de 150.000 peintures, sculptures, dessins, gravures, photographies et dessins d’architecture.

Pour apprécier la visite, je ne peux que vous recommander de commencer par le dernier étage puis de descendre chaque étage progressivement (chaque étage correspondant à une époque). Les deux derniers étages sont les plus visités car ils regroupent des chef-d’œuvres mondialement connus devant lesquels tout le monde se bouscule, comme « Les Demoiselles d’Avignon » de Picasso, « La persistance de la mémoire » de Dali ou encore (et surtout) « La Nuit Etoilée » de Van Gogh (sublime).

Picasso
DSC04512_MomaDali
Van_Gogh

A découvrir dans les domaines de la peinture et de la sculpture, au 5è niveau, les années 1880 à 1940: Monet, Cézanne, Chagall, Klimt, Rousseau, Matisse, Magritte (dont je vous ai mis quelques œuvres qui m’ont marquée, ici, dans l’ordre énoncé jusque là) mais aussi Picasso, Dali, Van Gogh (dont je parlais plus haut), Brancusi, Marcel Duchamp, Alberto Giacometti, Kandinsky, Miró…

Monet
CezanneChagall
Klimt
Rousseau
Matisse
Magritte

Au 4e niveau, sont présentées des œuvres des années 1940 à 1970 et des artistes comme Willem de
Kooning, Andy Warhol, Jasper Johns (photos 3 ET 4), Mark Rothko ou Jackson Pollock (illustrés ci-dessous) mais aussi Louise Bourgeois, Eva Hesse, Donald Judd, Sol LeWitt, Roy Lichtenstein, Agnes Martin, Claes Oldenburg, , Robert Rauschenberg, Richard Serra, Frank Stella…

de_kooningIMG
IMG_0445
IMG_0446
rothko
pollock

Le premier étage est réservé à l’art contemporain depuis 1970 et aux médias. Le 2è est dédié au dessin, à la photographie, à l’architecture et au design. Les 7.000 dessins datent de 1880 à nos jours et les 25.000 clichés révèlent l’évolution de la photographie depuis les années 1840, de Henri Cartier-Bresson à Diane Airbus en passant par William Fox et Paul Strand. Impressionnant, le département du film et des médias possède 19.000 pellicules et 4 millions de diapos !

Sans parler du magnifique Sculpture Garden qui a retrouvé sa disposition d’origine après les récents travaux. Je pourrais y passer des heures…

moma_sculpture_garden

C’est un musée magnifique et bien agencé. Les galeries sont claires, spacieuses et paisibles et sincèrement, tout mérite d’être vu et revu ! Une visite à ne surtout pas manquer.

MOMA
11 W 53rd St (entre 5th et 6th Av.)

Page 11 sur 25« First...12345...910111213...1617181920...Last »

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram