Carnets de voyages

Page 10 sur 25« First...12345...89101112...1516171819...Last »

Balade à Montréal #2 – Le Centre Ville

Je continue aujourd’hui ma balade à Montréal en vous emmenant dans le Centre Ville !

Avant cela, juste deux mots sur le Quartier international, trait d’union entre le Vieux-Montréal dont je vous parlais la semaine dernière et le Centre Ville dont je vais vous parler aujourd’hui ! Il s’agit en fait d’un nouveau quartier achevé en 2003 et centré autour du square Victoria qui occupe un terrain longtemps resté en friche au-dessus de l’autoroute Ville-Marie (souterraine à cet endroit). On peut y observer quelques curiosités architecturales notamment la sculpture-fontaine de Jean-Paul Riopelle « La Joute »

la_joute

… juste à côté de la très funky façade multicolore du Palais des Congrès !

palais_congr_s1
palais_des_congr_s2

Le centre de ce micro-quartier est le Square Victoria au milieu duquel j’ai eu la surprise de découvrir une authentique station de métro parisienne de style Art Nouveau ! De quoi se sentir chez soi ;)

108
107

Mais revenons à nos moutons. Ce qu’on appelle le Centre Ville de Montréal est un peu comme le cœur de la partie anglophone de la ville dont l’américanisation nous saute aux yeux à chaque coin de rue du fait de la présence de nombreux gratte-ciel. Ça ressemble à ça (vu du Mont-Royal):

Vue_Montr_al
Vue_Montr_al_2

Le Centre Ville offre un paysage urbain très marqué par les démolitions et les reconstructions. Je crois que c’est le quartier de Montréal que j’ai le moins apprécié: on n’y trouve aucune harmonie d’un point de vue architectural, ça ressemble à une sorte de fourre-tout entre des gratte-ciel super modernes, d’autres un peu plus anciens, de vieux bâtiments, de vieilles églises et aussi beaucoup de chantiers !  A part ça, l’endroit fourmille de musées (dont le très bon MAC, seule institution canadienne entièrement consacrée à l’art contemporain), galeries d’art, boutiques et immeubles de bureaux.

12
2_bis
45

Et aussi :
* La Cathédrale Marie-Reine-Du-Monde, version réduite de St Pierre de Rome.

Marie_reine_du_monde
6

* La gare Windsor, un splendide édifice néoroman bâti en 1889 pour servir de terminus à la ligne de la Canadian Pacific.

gare

* Les bâtiments de l’Université McGill la plus grande université anglophone du Québec et qui compte parmi les plus prestigieuses du Canada.

McGill1
McGill2

* La Cathédrale anglicane Christ Church, d’architecture néogothique, bâtie en 1859 et qui a connu de graves problèmes de fondations dans le passé.  L’édifice était très instable, menaçant de s’affaisser à tout moment, et la ville a trouvé la solution dans l’aménagement de galeries commerciales souterraines sous la cathédrale (elle repose aujourd’hui sur la structure même de ces galeries). Aujourd’hui elle est toujours là, mais elle semble tout de même un peu écrasée et minuscule au milieu de ces imposants buildings. L’intérieur est à voir, notamment le plafond avec des poutres en chêne: magnifique.

1
23
4
5

* L’une des choses qui m’a le plus impressionnée à Montréal c’est la « ville souterraine »: un réseau de 32 km de galeries souterraines climatisées qui relient les gares, les stations de métro, les boutiques, les théâtres, hôtels, bureaux et immeubles et permettent de vaquer à ses occupations sans mettre le nez dehors en plein hiver ! C’est tout simplement hallucinant et bluffant ^_^

galeriesgaleries2

Pour terminer, une petite parenthèse sur Chinatown, quartier voisin du Centre Ville. Le quartier chinois de Montréal est pas mal piétonnier, ce qui est assez agréable pour se balader. Il est délimité par de grandes arches inspirées de celle de la Cité Interdite de Pékin.

Chinatown1
quartier_chinois
place_sun_yat_sen

Le quartier mérite un coup d’œil pour son atmosphère affairée et ses petits restos bien sympas, notamment la Maison Kam Fung (1111 rue St Urbain), un petit temple de la cuisine cantonaise bien caché qui décline les dim sum de mille façons délicieuses !

maison_kam_fung

La semaine prochaine, suite de ma balade Montréalaise, direction le Plateau.

Une touche de Noël à Londres

Voilà plusieurs jours que je me demande bien comment je vais vous parler de mon petit périple londonien de la semaine dernière, car il faut bien l’avouer je dois toujours faire face au même problème sur ce blog: trop de choses à vous dire et trop peu de temps ! Et bien, figurez-vous que j’ai trouvé la solution hier soir, en rangeant mes dernières photos de Londres dans un coin de mon ordi avec celles de mes précédents voyages. Je me suis rendue compte que j’avais des tas de choses à vous montrer et largement de quoi faire une sorte de petit city-guide londonien que je mettrai en ligne dans quelques mois (quand j’aurai fini mon carnet de voyage Canada/États-Unis !).

En attendant, quelques impressions sur ces quelques derniers jours à Londres quand même…

* Pour commencer: les classiques de Londres ! Aller à Londres sans prendre un black cab (roooh et oui, je sais qu’il est bleu sur la photo… désolée, mais j’anticipe sur les sarcasmes d’une certaine personne !) et voir une comédie musicale (« Is it charm, is it poise ? No it’s haiiiirspray ! ») c’est juste inimaginable non ?! Non ?

1
2

* A Londres, je me suis laissée (un peu) envahir par « l’esprit de Noël » au milieu de toutes ces décorations… J’ai été déçue car je n’ai rien vu de nouveau sur Regent Street par rapport à Noël dernier, les illuminations sont exactement les mêmes, mises à part quelques pubs scintillantes pour fêter la sortie du film de Zemeckis « A Christmas Carol ». Mouais !

011

Bref, vous l’avez compris, Noël nous explose au visage un peu partout dans Londres en ce moment: de Covent Garden à Carnaby Street, les rues et les vitrines des magasins nous mettent dans l’ambiance !

1
23
4
56
7
89

Petit passage habituel chez Hamleys aussi, LE paradis du jouet !

Hamley_s
Hamley_s2

J’ai également vu de très jolies choses chez Harrods, les vitrines de Noël sont sur le thème du « Magicien d’Oz » cette année (pour fêter les 70 ans du film) et c’est joli comme tout !

Harrods
105106

Tout l’intérêt d’une balade chez Harrods c’est surtout de pouvoir se perdre dans le sublime Food Hall où tout n’est que ravissement pour les gourmands… miam !

112
111
110

* Ils ont beau avoir déjà installé les décos de Noël un peu partout, c’est pourtant encore l’automne dans Hyde Park… Arf ces couleurs !

1
23

Par hasard, je suis tombée pour la première fois sur la roseraie dessinée par Colvin & Moggridge… quelle merveille ! Bien envie d’y retourner au printemps pour le voir en fleurs: le rdv est pris ! ;)

1
23
4

* J’ai fait quelques achats gourmands et utiles dont je vous parlerai un peu plus dans mon billet « Petits Plaisirs du moment » qui sera mis en ligne en fin de semaine ! Et puis j’ai fait d’excellentes affaires côté jeux vidéos (qui sont 50% moins chers que chez nous quand même), DVD, séries (qui ne sont même pas sorties sur les écrans français, « pays de meeeerde » !)…

140

Sans parler de ma virée habituelle chez Waterstones (la vue du 5è étage de celui situé sur Piccadilly est vraiment chouette, au passage) où j’ai dégoté le Time Out London « Eating and Drinking » 2010 (avec des idées de restos pour 10 ans au moins) et un charmant bouquin sur les recoins secrets de Londres « Secret London, an Unusual Guide ». Et quelques romans aussi: « The Men Who Stare at Goats » de Jon Ronson (d’ailleurs ce serait chouette que le film se décide à sortir en France un jour, merci !), « The Graveyard Book » de Neil Gaiman (le papa de « Coraline ») et un bouquin dont justement parle le ELLE de la semaine « Pride and Prejudice and Zombies » de Jane Austen « tourmenté » par Seth Grahame-Smith – une sorte d’OVNI complètement délirant qui revisite le classique de Jane Austen version zombies: « It is a truth universally acknowledged that a zombie in possession of brains must be in want of more brains ». Hum, oui, pourquoi pas ?! Ça a l’air complètement barré, donc forcément je suis curieuse… J’ai également fait un passage éclair chez Art Box, où quelques kawaïeries ont rejoint mon panier, mais pas de folies, encore une fois.

141
142

* En revanche, j’ai été très sage côté boutiques de fringues (on est d’accord Topshop, Primark et Urban Outfitters ça ne compte pas hein ?) parce que je suis raisonnable reviens à peine des Etats-Unis où le $ est encore plus avantageux que la £. Ben oui ! Mais j’ai quand même visité la toute nouvelle boutique Anthropologie sur Regent Street. C’est très joli, jugez vous-mêmes:

12
3
4

* What else ? De la bouffe, de la bouffe, de la trèèès bonne bouffe ! A Londres, c’est comme à NY, les tentations gourmandes nous font de l’œil à chaque coin de rue et c’est vraiment très difficile de ne pas passer son temps à tout goûter ^_^ Pour une dégustation de fromages from Neal’s Yard Dairy, même quand il fait 5°C dehors, ça vaut le coup de se geler les doigts !

Neal_s

Idem pour grignoter des cupcakes de la très mignonne Hummingbird Bakery dans le froid de Hyde Park en bravant les écureuils fous qui veulent te le piquer avant même que tu y goûtes… les sauvages!

cupcake1
cupcake2
cupcake3

* A chaque passage à Londres, je me rue dans l’un (au minimum) de leurs sublimes musées. Je suis une habituée de la National Gallery, des 2 Tate et du British Museum dans lequel est d’ailleurs présentée une chouette expo en ce moment: « Moctezuma: Aztec Ruler » (sur le dernier empereur aztèque… qui n’est pas sans rappeler celle sur « Teotihuacan » au Musée du Quai Branly en ce moment !) organisée dans la magnifique Bibliothèque Centrale du musée. A voir !

BM

Pour changer un peu, je suis allée cette fois-ci dans 3 musées que je n’avais encore jamais visités, à savoir les 3 grands de South Kensington ! C’est assez étonnant vu que je suis une afficionada du quartier (toute la zone de South Kensington jusqu’à Chelsea en fait) et que je suis même déjà allée au Royal Albert Hall. Bref, pour commencer, j’ai visité le génial Natural History Museum: mon coup de cœur ! Je me demande comment j’ai pu passer à côté de ce musée jusque là. Le hall d’entrée est tout simplement à couper le souffle, on se croirait à Hogwarts ! La partie sur les dinos est vraiment excellente et très impressionnante (la scénographie est géniale, sans parler de la pédagogie de la présentation !). J’ai pris beaucoup de photos mais je vous en montrerai un peu plus dans mon petit city guide londonien le moment venu.

056058
065

J’ai également découvert le Science Museum, juste à côté, qui est partiellement en rénovation jusqu’en 2015 mais qui est vraiment intéressant ! Les premiers trains à vapeur, notamment, sont magnifiques.

075077
083

3è musée du quartier qui m’a littéralement bluffée: le Victoria & Albert Museum, spécialisé dans les Arts Déco avec des tas d’objets (de trésors, en fait !) datant d’époques très variées et provenant de cultures différentes. Je vous en parlerai plus longuement plus tard mais quelle chance ont les londoniens de pouvoir se balader à loisir (gratuitement, ben oui !) dans de tels endroits ! Je suis jalouse.

089
086090

* Pour finir, brunch du week-end inévitable au Soho Breakfast Club (33 D’Arblay Street, Soho). Un petit refuge où l’on est toujours très bien reçus, choyés, chouchoutés et où tout est vraiment succulent !

1
23

Dans l’assiette, c’est copieux et c’est très bon ! Les images parlent d’elles-mêmes (ici, vous avez les brunchs « Full Monty » et « All American », £6,20 chacun)…

brunchs
brunch_brit
brunch_us

Prochain shoot d’air londonien prévu au printemps… j’ai hâte !

Balade à Montréal #1 – Le Vieux-Montréal

Plus d’un mois après mon retour, j’ai enfin un peu avancé dans le tri de mes photos (j’en ai vraiment beaucoup et j’essaie d’avoir une vie, alors soyez indulgents !) et comme j’ai envie de vous en montrer le plus possible (dans la limite du raisonnable, forcément !), ça me prend pas mal de temps… d’où mon léger retard ^_^

Bref, comme vous le savez, j’ai décidé de commencer par la partie canadienne de mon voyage (en partie parce que j’ai beaucoup trop de photos des États-Unis et que je ne sais pas par où commencer) et je me suis dit que ce serait chouette de commencer par Montréal ! Je dois vous avouer que ce n’est pas l’endroit où j’ai pris le plus de photos car déjà, la ville est assaillie par les travaux, il y a des chantiers de construction et de rénovation à chaque coin de rue et ce n’est pas évident pour prendre de chouettes photos. De plus, j’ai vraiment eu l’impression d’être dans une ville qui se vit plus qu’elle ne se contemple donc ceci explique cela. Quoi qu’il en soit, vous allez le voir, c’est une ville passionnante, totalement hybride, avec plein de visages et de quartiers différents, et tous très intéressants. Si je devais vivre au Canada, c’est sans hésitation là que je choisirais d’habiter!

109
Pour commencer cette petite virée Montréalaise, j’ai choisi de faire quelques pas avec vous dans le Vieux-Montréal, quartier incontournable pour tout touriste qui se respecte ! C’est, comme vous vous en doutez, le quartier historique de la ville. Situé sur les bords du St Laurent, le Vieux-Montréal était jadis entouré d’un mur pour se protéger des Amérindiens. Chouette quartier donc -même si touristique à souhait (il y a des boutiques de souvenirs tous les 15 mètres)- avec plein de jolis cafés et restaurants, bordé de petites places, rues et chemins qui nous font voyager dans le temps sur le pavé et sous les lanternes à gaz ressuscitées par la municipalité. Le côté très touristique du quartier fait que l’endroit parait un peu artificiel mais c’est quand même agréable de s’y balader un peu.

1
2
34
5

Au hasard des rues, je suis tombée sur une charmante petite boutique à cupcakes « Les Glaceurs » (453, rue St Sulpice). Rien de tel qu’un cappuccino et un Red Velvet pour se préparer à découvrir la ville dans de bonnes conditions !

red_velvet

Je vous propose de commencer la visite du cœur historique de Montréal autour de la Basilique Notre-Dame. Inspiré de Notre-Dame de Paris, cet édifice néogothique a été construit en 1824 sous l’impulsion de l’ordre des Sulpiciens. La réalisation a été confiée à l’architecte James O’Donnel, dont la dépouille repose dans la basilique. Je trouve que ça ne paie pas de mine d’extérieur mais l’intérieur est vraiment très joli avec son ciel bleu étoilé et ses boiseries (vous trouverez plus de photos ici).

notre_dame

En arpentant le quartier, on traverse les époques, du XVIIè et XXè siècle. C’est un mélange que l’on retrouve sur la place d’Armes, avec en son centre une statue de Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve, l’un des fondateurs de Ville-Marie en 1642, qui deviendra Montréal. La place regorge de beaux bâtiments anciens dont le magnifique édifice de style roman occupé par la Banque de Montréal (la première banque du pays, destinée à financer l’expansion impériale du Canada-photo n°2).

place_d_armes
vieux_montr_al

Non loin de là, se trouve le plus vieux bâtiment de la ville, le Vieux Séminaire de Saint-Sulpice, construit en 1685.

s_minaire_st_sulpice

Après un peu de flânerie dans les rues du Vieux-Montréal, rien de tel qu’un petit tour au Musée d’Archéologie et d’Histoire où tous les épisodes de l’histoire de la ville sont rassemblés. Le musée a été construit à Pointe-à-Callière, à l’endroit où la ville a été fondée.

mus_e1
mus_e2

En allant vers le Vieux-Port, on trouve une succession de vieux bureaux et entrepôts maritimes qui, au XIXè siècle, séparaient la ville des installations portuaires. Les quais ont subi une véritable revitalisation depuis les années 80 et sont devenus aujourd’hui une sorte de complexe récréotouristique moderne long de 2,5km où pas mal de gens vont se promener quand il fait beau. Au niveau du Quai de l’Horloge (photo n°3), le dernier des quais du vieux-port, il est intéressant de remonter vers le Marché Bonsecours (et son impressionnante coupole néoclassique) -qui servait autrefois de grande halle aux maraîchers et aux agriculteurs et qui abrite aujourd’hui des boutiques d’artisans et de designers québécois- et la chapelle Notre-Dame-de-Bonsecours fondée sur des traces amérindiennes authentiques (qu’on voit sur la photo N°1 en bas à droite).

vieux_port1
vieux_port
quai_de_l_horloge
march__bonsecours

Un peu plus loin du côté Est, on tombe sur la place Jacques-Cartier et ses petites rues attenantes qui comptent parmi les plus pittoresques du Vieux-Montréal. Nombreux sont les badauds qui se promènent dans ce quartier autour de l’hôtel de ville et du château Ramezay (photo n°3), regardent les spectacles de rues ou flânent dans la ruelle Saint-Amable où des artistes (peintres, photographes, caricaturistes) exposent leurs œuvres. Pour les amateurs d’art, la rue Saint-Paul regorge de nombreuses galeries.

place_jacques_cartier2
rue_st_paul
chateau_ramezay

En préparation pour les prochaines semaines, quelques billets Montréalais un peu plus riches en images:
* Le Centre Ville de Montréal et ses buildings
* Le mont Royal et le Plateau
* Du côté du Stade Olympique et du Jardin Botanique

Puis ensuite direction Québec, Ottawa, Toronto, Niagara Falls… Affaire à suivre !

New York avec moi (23) – Le Met

Et voilà ! Aujourd’hui, 23è (WOW) et dernier billet sur New York avant mon départ ! J’avais prévu, à la base, de vous livrer une sorte de carnet d’adresses fourre-tout avant de partir et puis finalement, je n’ai pas eu le temps de m’y consacrer vraiment donc vous aurez ça dès mon retour :) Comme promis donc, dernier billet sur New York pour vous parler de l’un des endroits que je préfère dans cette ville: le Metropolitan Museum of Art. Un must !

Le Met regroupe plus de deux millions de pièces dont 100.000 sont en exposition, et possède des collections venant des quatre coins du monde. C’est un peu comme au Louvre, vouloir visiter l’ensemble des collections permanentes en une seule fois se révèle vite déroutant et très fatiguant, il vaut mieux choisir une section ou un ensemble de salles en particulier, se concentrer dessus, et faire plusieurs visites (oui, facile à dire, moins à faire quand on n’habite pas à NY). Les mots manquent pour décrire ce colosse, tant on reste béat devant sa taille et la richesse de ses collections. Du coup, je vous propose un petit tour d’horizon (non exhaustif, contrairement à ce qu’on pourrait croire) de ce qu’on peut voir dans ce musée.

Voici tout d’abord, the Great Hall, un espace imposant et majestueux qui donne une petite idée de l’ampleur des lieux.

Great_Hall_1
Great_Hall_2

Voici the Charles Engelhard Court, qui était fermée ces deux dernières années pour rénovation complète… Du coup, ça ne doit plus ressembler à ça mais voilà comment c’était il y a 3 ans ! Les vitraux de Tiffany situés dans cette salle (on les voit un peu sur la première photo ci-dessous) sont tout simplement magnifiques. Dans ce jardin d’hiver, on trouve aussi des sculptures d’artistes américains dont Daniel Chester French, dont je parlais la dernière fois au sujet des Cloisters.
Cette cour intérieure, somptueuse, est située dans l’aile américaine du musée: 25 salles renfermant du mobilier, plus de 1000 tableaux de peintres américains, 600 sculptures, 2500 dessins et de nombreuses œuvres d’art décoratif.

court
court2court3
court4

Plus de 36000 pièces d’art égyptien allant du paléolithique à l’époque romaine composent la collection égyptienne du Met. La plupart d’entre elles sont visibles dans l’immense aile du musée qui abrite quarante galeries égyptiennes. Parmi les pièces de grande valeur de la collection égyptienne, on compte une série de 24 miniatures en bois, découvertes dans la tombe de Méketrê, chancelier de Mentouhotep II (XIe dynastie), à Deir el-Bahari en 1920. Elles dépeignent avec des détails stupéfiants la vie égyptienne au début de la période du Moyen Empire : bateaux, jardins et scènes de la vie de tous les jours. Cependant, la pièce majeure et la plus populaire du département est sans nul doute le temple de Dendour (ci-dessous). Ce temple fut démantelé par le gouvernement égyptien pour le sauver de la montée des eaux, lors de la construction du barrage d’Assouan, puis offert aux États-Unis en 1965. Il est réassemblé au Met, dans l’aile Sackler en 1978. Il se trouve dans cette salle immense entourée d’un bassin et éclairée par une gigantesque baie vitrée donnant sur Central Park.

Egypte
Egypte2Egypte3

La section sur les antiquités du Proche-Orient est également magnifique et complète très bien celle du Louvre (à mon avis). De quelques tablettes d’écriture cunéiforme et quelques sceaux, la collection du Met s’est étendue et comprend désormais des objets datant du début du néolithique jusqu’à la conquête arabe de l’empire des Sassanides en 651. On y trouve des œuvres sumeriennes, hittites, sassanides, assyriennes, babyloniennes et élamites (parmi d’autres), ainsi qu’une collection unique d’objets de l’Âge du bronze.

M_so1

M_so2M_so3

Ne manquez pas la Petrie European Sculpture Court, une superbe cour ornée de fontaines et de plantes vertes où l’on peut admirer des sculptures françaises et italiennes. Elle offre, de surcroit, des vues splendides sur le parc, elle aussi.


art_grec1
art_grec2

Le département d’art grec et romain est le plus riche d’Amérique du Nord. Ses 35000 pièces couvrent une période comprise entre le néolithique et 312 après JC. Bien que la collection se concentre naturellement sur la Grèce antique et l’Empire romain, ces régions historiques représentent un large éventail de cultures et de styles artistiques. Les objets présentés vont de la petite pierre semi-précieuse gravée à la statue et reflète l’ensemble des matériaux sur lesquels travaillaient les artistes d’alors : marbre, calcaire, terre cuite, bronze, or, argent et verre, mais aussi l’ivoire, les os, le fer, le plomb, l’ambre et bien sûr le bois.

On compte des œuvres antérieures à la fondation des empires grec et romain, comme par exemple des sculptures des Cyclades ou le seul et unique Char étrusque datant du second quart du VIème siècle av. J.-C. et découvert dans une tombe à Montelone. Le visiteur peut aussi admirer de grandes peintures murales classiques ou des bas-reliefs de différentes périodes, ainsi qu’une chambre reconstituée d’une noble villa de Boscoreale, mise à jour après son ensevelissement lors de l’éruption du Vésuve en 79.

art_grec3art_grec4

hall_florentin

A voir également, la section d’art médiéval et les collections d’armures européennes, islamiques et japonaises, ainsi que des cours ottomanes et mogholes. Le département des armes et armures est l’une des collections les plus populaires du musée. La « parade » des armures à cheval exposée au premier étage de la galerie est l’une des images les plus connues du Met. Le département se concentre sur les modèles d’apparat, joyaux d’habileté technique et d’ouvrages finement ciselés, du Haut Moyen Âge européen et de pièces japonaises du Ve au XIXè siècle.

12
34

La partie Arts d’Afrique, d’Océanie et d’Amériques est l’une de mes préférées dans le musée. Elle comprend plus de 11000 œuvres d’Afrique sub-saharienne, des îles du Pacifique et des Amériques qu’il expose sur près de 4000 m² dans l’aile Rockefeller, située à son extrémité sud. Les collections s’échelonnent sur une période de 40000 ans, dont des peintures aborigènes, un groupe de poteaux funéraires sculptés de cinq mètres de haut, réalisés par les Asmats de Nouvelle-Guinée, mais aussi des objets rares de la cour du Bénin. La gamme d’objets présentés dans ce département est l’une des plus vastes du musée et comprend des objets réalisés à partir de différent matériaux, du métal le plus précieux jusqu’à des épines de porc-épic.

La collection africaine couvre la vaste étendue géographique de l’Afrique sub-saharienne. Les œuvres comprennent de très beaux ivoires afro-portugaises du XVè siècle, mais aussi des statuettes Fangs qui influencèrent des artistes du XXè siècle comme Jacob Epstein et André Derain. Alors que le bois est le principal moyen d’expression de ces artistes, on peut également admirer des objets en pierre, en terre cuite, en or, en argent et en ivoire ainsi que des textiles et des assemblages de perles.

La collection des Amériques est principalement mexicaine et péruvienne, couvrant une période de 3500 ans, depuis 2000 avant notre ère jusqu’à l’arrivée des européens à la fin du XVè siècle. Parmi ces objets précolombiens, on trouve aussi bien des céramiques Olmèques du Ier millénaire av. J.-C. que des boucles d’oreilles en mosaïques de couleurs, des peuples moches du Pérou (plus récentes d’un millier d’années) ou qu’une statue antillaise en bois du XVè siècle. Le Jan Mitchell Treasury d’art précolombien en or, qui fut ouvert dans la galerie sud-américaine en 1993, abrite l’une des expositions les plus complètes au monde en matière d’objets américains en or. Les autres matériaux présents dans la collection comprennent la pierre, le jade, les textiles et des œuvres en plumes d’oiseaux.

AmAfAmAf2
AmAf3
AmAf4AmAf5
AmAf6
AmAf7

Le département Asie comprend plus de 60000 pièces et couvre 4000 ans d’histoire. Chaque civilisation asiatique y est représentée et les œuvres exposées concernent chaque domaine artistique, de la peinture à l’imprimerie, en passant par la sculpture ou le travail des métaux. Le département est célèbre pour sa collection de calligraphies et de peintures chinoises, ainsi que pour ses œuvres népalaises et tibétaines. Ce ne sont pas seulement des objets d’art ou rituels qui y sont exposés, mais aussi des objets du quotidien. On y trouve également un jardin de la dynastie Ming, sur le modèle de celui du Maître des filets de Suzhou (photo n°3).

AsieAsie2
Asie_2_bis
Asie3Asie4
Asie_5_gros

Pas mal de peintures également au Met. J’aime beaucoup l’aile consacrée à la peinture américaine (dont je vous parlais plus haut) avec notamment ce portrait de George Washington par Gilbert Stuart et le célèbre « Washington crossing the Delaware » d’Emmanuel Gottlieb Leutze (1851).

US
US2

Le département des peintures et sculptures européennes est également à voir ! Personnellement, je crois que je pourrais y passer des heures… La peinture hollandaise est particulièrement bien représentée par « L’Autoportrait » de Rembrandt (1660) ou « La Jeune Femme à l’aiguière » de Vermeer (1664).

hollandais1hollandais2

Sinon, beaucoup de tableaux de maîtres italiens des XVè et XVIè siècles, une sublime collection Robert Lehman (impressionnisme et post-impressionnisme), beaucoup de peintures européennes du XIXè et XXè siècle parmi lesquelles les sublimes « Cyprès » de Van Gogh (dernière photo). Et ci-dessous: « La mort de Socrate » de David, la magnifique « Madeleine Pénitente » de Georges de la Tour, les « Jeunes filles au piano » de Renoir, un chat Giacomettien, du Modigliani, du Chagall et le portrait de Gertrude Stein par Picasso.

peinture_euro_david
peinture_et_sculpt_euro7peinture_et_sculpt_euro6
peinture_et_sculpt_euro
peinture_et_sculpt_euro1
peinture_et_sculpt_euro2peinture_et_sculpt_euro3
peinture_et_sculpt_euro4
peinture_et_sculpt_euro5
peinture_et_sculpt_euro8

Il ne faut surtout pas quitter le musée sans passer par… son toit ! Pourquoi me direz-vous ? Eh bien parce qu’il possède un joli roofgarden avec un café (qui se transforme en bar à vins les soirées de week-ends en été) et une très belle vue sur Central Park et ses alentours.

vue_du_MET

Bref, vous l’avez compris le Met est LE musée à voir quand on va à New York… alors, vous attendez quoi ?! ;)

Metropolitan Museum of Art
5th Avenue, à hauteur de 82nd street

Page 10 sur 25« First...12345...89101112...1516171819...Last »

Little Miss Chatterbox

Suivez moi aussi par ici …

instagram