Bienvenue dans le royaume de la poésie Burtonienne

Lundi dernier je vous parlais d’une chanson (et d’une artiste en général hein) que j’aimais beaucoup écouter en cette saison. Et bien, ce matin, je vais vous parler d’un film qui m’a énormément marquée, que j’aime évidemment voir en cette saison (et pas qu’en cette saison d’ailleurs !) et qui fait partie de mon top 5 (rien que ça !). Il s’agit de « L’étrange Noël de M. Jack » de Tim Burton (enfin Henri Selick à la réalisation mais l’univers c’est bien Tim Burton ne nous y trompons pas !) mais je préfère de loin le titre original qui retranscrit beaucoup plus l’essence même du film: « The Nightmare before Christmas ».

Pitch: C’est l’histoire de Jack Skellington, le roi des citrouilles de la ville Halloween, qui découvre un beau jour la ville de Noël et décide illico de célébrer lui-même cette fête étrange.

« The Nightmare before Christmas » est un des longs-métrages les plus représentatifs de l’œuvre de Tim Burton. Un mélange de noir et blanc, de couleurs, de musiques, et de choses fantastiques. Le décor est tout à fait exceptionnel, dans ses formes un peu arrondies, et recourbées. On remarque certaines similitudes avec le film « Edward aux mains d’argent », par exemple dans ce parallèle de noirs et blancs et de couleurs, d’obscurité et de lumière qui marque la frontière entre deux mondes. Deux mondes que tout oppose, comme l’incarnation du bien et du mal, et qui ont des pratiques différentes. Comme dans beaucoup d’autres de ses œuvres, Tim Burton nous fait part d’un monde de conte de fée hors du commun, avec des créatures étranges et des couleurs sublimes. Il nous plonge dans un tout autre univers (et dans une histoire hors du commun également, improbable et qui nous emmène en terre inconnue), avec des cimetières arrondis, des stèles sur les collines, et une lune qui semble pendue dans le ciel, comme un tableau qui illumine la nuit de sa lumière profonde. La forêt est remplie d’arbres immenses, comme un long couloir sans fin, et la cité de noël, resplendit de guirlandes colorées, et d’une neige étincelante.

Les personnages sont tous tellement charismatiques et vivants. Le personnage de Jack a un côté étrangement humain et expressif, alors qu’il est dépourvu d’yeux, et que son corps est svelte et allongé. Ce physique très particulier le rend en fait beaucoup plus vivant, on peut même parfois percevoir l’émotion à travers ses yeux. Sa faculté de passer d’un visage innocent à un visage effrayant est également des plus fascinantes. Le personnage de Sally (que j’aime beaucoup) ressemble à une vieille poupée de chiffons rapiécée. Elle incarne en fait l’image de l’œuvre de Mary Shelley, « Frankenstein », la marionnette de son créateur, qui croit détenir un pouvoir et un droit de propriété sur elle.

Au dela de la fantaisie poétique qui se révèle être la ligne de conduite cinématographique de Tim Burton, « The Nightmare before Christmas » est un paradoxe réussi: Uun parallèle où se confrontent le rêve et le cauchemar, la peur et la joie, l’humour et la tristesse; un ensemble d’oppositions harmonieuses qui génèrent en nous ce que le cinéma provoque de plus beau comme sentiments. 

La musique du film est, quant à elle, tout simplement fantastique, merveilleuse, entraînante et mélodieuse (en version originale bien sûr, je la déconseille en vf car cela dénature un peu l’ambiance), bref, du grand Danny Elfman.
L’animation est orchestrée avec habileté: les plans, les lumières, les couleurs et les ambiances sont splendides grâce au très beau travail des animateurs.

 

En bref, ce film est un véritable chef d’oeuvre. Il nous montre toute l’étendue du génie de Tim Burton qui réalise ici un joyau de beauté et de poésie dans un monde de douce folie onirique et mélancolique. « The Nightmare before Christmas » nous transporte dans un conte fabuleux où l’on oublie, l’espace d’un instant, la rationalité pour laisser place au merveilleux. On en ressort avec des étoiles plein les yeux…

8 réponses à Bienvenue dans le royaume de la poésie Burtonienne

Page 1 sur 11
Page 1 sur 11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Little Miss Chatterbox
Suivez moi aussi par ici …
instagram